05.06.2018 Linda Kohanov présente : La Communication Sensitive: une science et un art au-delà des mots

La Communication SensitiveMD. Une science et un art au-delà des mots.

Employer en conscience l’intelligence du cœur pour favoriser l’épanouissement personnel, relationnel et professionnel.

Une conférence animée par Linda Kohanov, traduite par Cécile Gilbert-Kawano, 

La synthèse

Cette conférence originale associera des apprentissages expérientiels, les dernières recherches sur le lien entre le corps et l’esprit, le pouvoir de guérison des relations homme-animal, et des techniques de réduction du stress, de renforcement de l’immunité, et de mise en place de relations positives entre les humains et les animaux.

Linda Kohanov, auteur américaine pionnière de l’apprentissage assisté par le cheval, dévoilera la synthèse de vingt années de recherche, le résultat d’études et d’enquêtes menées auprès d’éminents spécialistes de domaines variés, de ses cinq best-sellers et de centaines d’ateliers animés à travers le monde. Elle présentera tout au long de cette journée les principes clés de ce qu’elle a baptisé la Communication SensitiveMD, suivis de séries d’exercices pratiques.

Cette conférence expérientielle sera particulièrement pertinente pour les professionnels de la santé, les thérapeutes, les personnels médico-sociaux utilisant la médiation équine, les entraîneurs de chevaux, les personnes recueillant des animaux abandonnés, mais aussi les parents, les enseignants, et les chefs d’équipes. Toute personne souhaitant acquérir des compétences nouvelles pour améliorer son bien-être et celui d’autrui, entretenir des relations plus solides, booster son efficacité professionnelle ou perfectionner ses aptitudes en communication animale, profitera des apprentissages proposés ici par Linda Kohanov.

« Une bonne santé est le résultat d’une pluralité de facteurs », souligne-t-elle.  « L’alimentation et l’exercice physique en font bien sûr partie, mais la qualité de nos relations également, que ce soit à la maison, à l’école, au travail, ou dans des cercles plus larges. Il faut se rappeler que le stress, qui est un des facteurs déclencheurs d’environ 80% des maladies, est provoqué la plupart du temps par des relations personnelles ou professionnelles toxiques.

Aussi je m’étonne que l’on aille à l’école pendant de longues années pour apprendre à lire et à écrire, mais que l’on puisse imaginer comprendre comment développer son intelligence émotionnelle et relationnelle, gérer son stress, augmenter son leadership ou ses compétences en communication non-verbale par un hasard de la vie.

Concernant la communication non-verbale, nous sommes nombreux à nous étonner. Car depuis les années 1990 et la diffusion de résultats de recherche en psychologie nous savons que seulement 10% de nos échanges passent par le langage. Aujourd’hui nous savons qu’il faudrait être réellement attentif aux messages non verbaux que nous échangeons les uns avec les autres pour faire face au challenge de la communication. Et plus important encore, nous savons qu’il serait grand temps d’apprendre des méthodes plus efficaces pour traiter et échanger consciemment toutes les données qui s’échangent au-delà des mots.

La science a encore progressé et on peut maintenant observer ce qui se passe  au niveau physiologique lors de communications non-verbales entre animaux et entre humains.  On commence à mettre au point des façons d’utiliser ces informations pour influencer notre santé physique, mentale, émotionnelle et relationnelle de manière positive, consciente et intentionnelle. »

C’est dans ce but que Linda Kohanov s’est associée avec le Dr Ann Baldwin, éminent professeur en physiologie et psychologie de l’Université d’Arizona. Le docteur Baldwin, qui a publié une centaine d’articles dans des revues scientifiques à comité de lecture et siégé dans plusieurs commissions du National Institute of Health, l’équivalent de l’Inserm en France, a en plus de son bagage scientifique suivi une formation en biofeedback et comme maître Reiki, traitant les animaux et les humains. Faisant ainsi le pont entre le domaine des soins énergétiques et les travaux scientifiques, ses recherches portent principalement sur les conséquences physiologiques du stress mental et émotionnel. Dr Baldwin a publié des études démontrant l’efficacité du Reiki et des techniques de biofeedback pour réduire les effets délétères du stress. Elle est aussi aujourd’hui l’un des premiers chercheurs en physiologie des interactions entre les humains et les chevaux.

Qu'est-ce que la Communication Sensitive?

L’adjectif “sentient”, que l’on traduira en français par “sensitif”, est riche et nuancé. Le dictionnaire Webster le définit comme suit: premièrement, sensible à ou conscient de ses impressions sensorielles; deuxièmement, attentif; et troisièmement, faisant preuve de finesse dans ses perceptions et ses sentiments. “Sentient” vient du verbe transitif latin “sentire”, c’est-à-dire percevoir par les sens et par l'intelligence.

Les définitions de dictionnaires plus récents décrivent un état “caractérisé par la sensation et la conscience”, ou “marqué par la compréhension, la connaissance, et la perception”, de personnes “aptes à percevoir et à répondre à des stimuli externes.”

« Puisque la survie de tous les organismes vivants repose sur la reconnaissance d’informations sensorielles, leur traitement doit absolument devenir plus conscient et délibéré », affirme Linda Kohanov. « Après des recherches approfondies, j’ai trouvé que la dénomination “Communication Sensitive” définissait du mieux possible à la fois l’objet et la pratique, soit l’entraînement de notre perception à reconnaître des signaux non verbaux internes comme externes. Ce qui constituera déjà une première étape pour augmenter notre capacité à agir d’après ces signaux, et pour prendre des décisions plus sensées. Au fil des ans, j’ai pu constater à quel point les chevaux, eux-mêmes extrêmement sensibles au non verbal, peuvent apprendre aux humains à ne pas se limiter aux mots avant de penser et agir.

La Communication Sensitive nous montre comment transformer nos réactions instinctives et nos processus physiologiques en un “langage” fait de modifications volontaires de nos rythmes cardiaque et respiratoire, d’une sensibilité accrue aux signaux émotionnels et aux changements de postures corporelles, et d’une perception énergétique et intuitive des informations, face auxquelles il s’agit de répondre consciemment plutôt que de réagir inconsciemment.

Entre autres bénéfices cette approche apporte une meilleure capacité à se détendre et à calmer les autres, à apaiser les conflits et créer de la coopération, à motiver les groupes à agir de manière productive. Toutes ces ressources sont sans doute aujourd’hui plus importantes que jamais.

En effet, la vie moderne nous pousse à des états de dissociation de nous-mêmes et de nos sentiments, à nous soustraire aux échanges de la vie réelle, et nous incite à mener des existences de plus en plus robotisées, à des rythmes effrénés, qui mettent trop l’accent sur les préoccupations intellectuelles, ou bien qui encouragent au contraire, dans différentes sous-cultures, les passages à l’acte et les explosions émotionnelles.

Ces tendances atteignent leur sommet dans le contexte professionnel. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le stress engendrerait aux Etats-Unis environ 300 milliards de dollars de dépenses chaque année. A cause du stress, 66% des employés américains disent avoir des problèmes de concentration. Les thérapeutes déclarent également que l’ambiance politique actuelle des USA a aggravé les niveaux de stress et d’anxiété de leurs patients de manière alarmante. Cet état de fait ne compromet pas seulement notre santé physique. Il crée un désespoir latent menant droit à des comportements contre-productifs voire dangereux.

Pour contrebalancer ces fractures culturelles qui s’aggravent de jour en jour, il est capital d’apprendre à lâcher prise, à se calmer et se concentrer, à savoir recentrer aussi les autres dans les situations de tension, à gérer la peur et l’agressivité au sein des groupes, à communiquer respectueusement avec ceux qui ne sont pas d’accord avec nous, et à trouver des solutions nouvelles aux problèmes anciens.

La Communication Sensitive peut nous aider à surmonter ces situations de stress où l’on se sent déconnecté. Elle peut contribuer à notre bien-être, nous aider à penser de manière créative, et globalement à avoir de meilleures relations avec les autres. »

Traduire en mots

Certains principes clés de ces recherches et de ces pratiques peuvent et seront traduits en mots et en graphiques durant cette conférence. Linda Kohanov et Ann Baldwin soulignent cependant qu’il est impossible de devenir un expert en communication sensitive simplement en lisant un livre ou en suivant un cours en ligne.

C’est ici que les chevaux entrent en scène. « Tout ce qui relève du non-verbal et du relationnel doit être intégré par l’expérience. Et les chevaux ont clairement démontré leurs qualités d’enseignants dans ce domaine », affirme L. Kohanov. « Pendant cette journée, nous verrons comment ces techniques sont applicables aux relations avec les animaux, que ce soit chez soi avec des animaux de compagnie, ou dans des refuges avec des animaux abandonnés, ou encore avec des chevaux à l'entraînement. Nous apprendrons également à transférer ces compétences dans le domaine relationnel humain dans différents contextes. Par exemple lorsqu’il s’agit de calmer un enfant qui pleure dans un avion, ou pour gérer des situations stressantes au travail ou à la maison, pour transmettre à ses employés des nouvelles techniques pour être plus efficace, ou pour dynamiser un réseau associatif et militant. La Communication Sensitive permet de cultiver en conscience son intelligence de cœur et de favoriser le bien-être personnel et la transformation sociale. »

La durée, les dates, le lieu, le prix

Durée :        1 journée

Date :           5 juin 2018

Horaires :      09h00 - 17h30

Où :             Hippodrome d’Enghien-les-Bains

Tarif  :          € 265 (inclus déjeuner et support pédagogique),

                    € 465 (tarif préférentiel pour les deux jours de formation animée par Linda le 4 et 5 juin) 

Paiement  :   Acompte de 150 € au 1/01/2018 et le solde au 1/04/2018

Animation :   Linda Kohanov - auteur américaine pionnière de l’apprentissage assisté par le cheval (Cécile Gilbert-Kawano - traductrice)

Inscription :  merci d'utiliser notre formulaire d'inscription ou commander directement via BilletWeb

 

Les modalités d'inscription

*participer à cette formation requiert d'être un/une professionel(le) de la relation d'aide avec ou sans le cheval. Cette formation contient des présentations avec des chevaux. Merci de vous munir de chaussures fermées et de vêtements imperméables

Pour plus d’informations: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Conditions d'annulation: Acompte de 150 Euros non remboursable - Si l'annulation a lieu moins de 60 jours avant l’atelier, il n’y aura pas de remboursement. 

Au grand plaisir de cheminer ensemble